LMA - Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique

M. Voisin - Tenue aux chocs et aux sollicitations dynamique d’une adhérence moléculaire renforcée : application à des systèmes optiques spatiaux embarqués.

Encadrement

  • Directeur : F. Lebon, PU, LMA
  • Co-encadrants : A. Maurel-Pantel, MCF, LMA et S. Ait Zaid, Ingénieur, CNES.
  • Organisme rémunérant : Bourse CNES

Résumé

Le collage par adhérence moléculaire consiste à adhérer deux surfaces entre elles sans l’utilisation de matière adhésive ou autres matériaux. Des assemblages complexes de verre de Silice sont réalisés par cette procédure ; ils ont l’avantage d’avoir de très bonnes propriétés optiques dues au contact direct entre les deux surfaces en verre. Cette application permet la fabrication de découpeurs d’images, actuellement utilisés pour l’optique terrestre dans les télescopes. Étendue à l’optique spatiale, cette technologie amènerait à de nouvelles observations. Or, les contraintes d’utilisation dans le spatial sont différentes de celles sur terre. En effet, les assemblages doivent être dimensionnés aux chocs avec des niveaux d’accélérations importants, aux vibrations et à la fatigue thermique.

Le premier but de cette thèse est de caractériser la tenue mécanique aux chocs de l’adhérence moléculaire renforcée. A cet effet, un essai de choc indirect est mis en place afin de solliciter l’éprouvette suivant différentes directions. Toute cette étude s’appuie sur les travaux de caractérisation de l’adhérence moléculaire réalisés par N.Cocheteau et ceux sur la caractérisation de l’amorçage de fissure appliquée à l’adhérence moléculaire réalisés par Q. Bui.

Voir en ligne : Page personnelle de Marina Voisin