LMA - Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique

[Jeunes Chercheurs] B. Burgarella (MS) & A. Vidal (Sons)

Amphithéâtre François Canac, LMA

Le 10 mai 2016 de 10h30 à 12h00

Boris Burgarella, Doctorant, LMA

Adrien Vidal, Doctorant, LMA

Boris Burgarella - Modélisation de thermoplastique renforcé par fibres courtes avec une méthode d’homogénéisation en champs complets

Les travaux présentés portent sur la modélisation du comportement des thermoplastiques (PEEK & PSU) renforcés par des fibres courtes. Ces matériaux étant de plus en plus utilisés par l’industrie, prévoir leurs comportements est devenu un enjeu majeur de leur intégration dans des systèmes complexes. Afin d’obtenir une loi de comportement effective, une campagne expérimentale est menée pour déterminer le comportement de ces matériaux sur la matrice et le composite, une homogénéisation en champs complet est réalisée à l’aide du logiciel CraFT. Le résultat de ces calculs d’homogénéisation est ensuite utilisé pour identifier une loi de comportement visco-élastique du composite.

Voir en ligne : Page personnelle de Boris Burgarella

Adrien Vidal - Optimisation d’un système de son spatialisé léger en salle d’écoute usuelle

L’objectif de ces travaux est la réalisation d’un dispositif de restitution sonore léger et fidèle à la réalité. La fidélité de la restitution concerne la spatialisation du son ainsi que la conservation du timbre (pas de « coloration » du rendu). Dans notre approche, nous visons les meilleures performances en termes de respect du timbre, la précision en localisation étant secondaire. L’installation doit être légère, c’est-à-dire qu’elle doit impliquer un nombre réduit de canaux et pouvoir s’installer dans une salle usuelle, avec un traitement acoustique limité.

La diffusion de son spatialisée peut se réaliser à l’aide d’un casque d’écoute, qui est un dispositif léger et qui permet de s’affranchir de l’influence de la salle d’écoute. En revanche, ce type de dispositif de restitution a un certain nombre d’inconvénients : dispositif intrusif, sources sonores peu « extériorisées » et risque de mauvais positionnement du casque pouvant altérer la restitution. Pour tenter de s’affranchir de ces limites, nos travaux se sont intéressés à la restitution spatialisée avec un dispositif de haut-parleurs. Dans ce cas, l’interaction avec la salle d’écoute peut être importante, et son étude constitue un aspect central de ces travaux. Dans cet exposé nous présenterons des travaux visant l’optimisation d’un tel type de système, au vu des différentes contraintes.

Dans un premier temps, nous étudierons la restitution spatialisée à partir de deux haut-parleurs en diffusion transaurale, afin de déterminer la position optimale des sources électro acoustiques. Pour cela, nous présenterons des résultats de calculs d’indicateurs objectifs du rendu sonore à partir de simulations, complétés par des mesures en salle d’écoute.

Dans un second temps, nous nous intéresserons plus spécifiquement à l’influence de la salle d’écoute. L’environnement d’écoute introduit une coloration spectrale qui n’est pas souhaitée, et peut être minimisée par égalisation du système de restitution. Nous présenterons une étude perceptive permettant de comparer la restitution sonore en différentes salles d’écoute, différentes positions et différentes méthodes d’égalisation. Les résultats de cette étude permettront notamment d’affiner le calcul d’indicateurs objectifs.

Voir en ligne : Page personnelle d’Adrien Vidal

Actualités