LMA - Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique

Laboratoire commun "Interface Acoustique - Musique - Facture instrumentale" (LIAMFI)

Le 30 janvier 2017

Vers la création d’un Laboratoire Commun entre le LMA et Buffet Crampon n°2 mondial des instruments de musique à vent : le Laboratoire d’Interface Acoustique - Musique - Facture instrumentale

L’évolution des instruments de musique suit un schéma en boucle. Partant d’un instrument de facture donnée, les instrumentistes essayent de l’utiliser pour obtenir de nouveaux sons, puis les compositeurs en tiennent compte dans leurs compositions, et les facteurs cherchent comment modifier l’instrument pour faciliter le jeu de ces nouveaux sons. L’instrument modifié peut alors reprendre le cours d’un schéma d’évolution similaire. L’évolution est donc incrémentale, mais quelquefois peut se faire par « saut », comme par exemple l’invention du système Boehm pour les instruments à trous latéraux, appelés « bois ». Le système Boehm (trous latéraux larges, instrument chromatique) s’est imposé pour la flûte, puis Adolphe Sax s’en est emparé pour créer le saxophone, mais le système n’a été adopté ni pour le hautbois ni pour le basson, et très partiellement pour la clarinette.

Parallèlement, depuis plusieurs dizaines d’années, de nombreuses équipes de recherche en acoustique musicale travaillent sur des problématiques en lien avec la facture instrumentale. Ces travaux portent principalement sur la compréhension, la modélisation du fonctionnement des instruments de musique et leur simulation numérique. Dans ce cadre de nombreux outils et méthodes d’investigation ont été développés à des fins de recherche. La transposition de ces travaux vers des fabricants reste cependant marginale ou limitée.

C’est pourquoi nous nous proposons de créer le Laboratoire Commun LIAMFI (Laboratoire d’Interface Acoustique-Musique-Facture Instrumentale) entre le CNRS-Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique et la Société Buffet Crampon. Il s’inscrit dans une volonté d’établir une synergie durable sur la thématique des instruments de musique à vent acoustiques mais aussi numériques. Il vise à rapprocher davantage ces deux entités pour mieux permettre à la Société de contribuer à la spécification et au transfert d’outils et de compétences existants ou à développer au LMA, développés d’ailleurs pour certains dans le cadre de précédents projets collaboratifs entre ces deux partenaires. Pour le LMA, le LIAMFI constituera un tremplin lui permettant de déployer les moyens humains et matériels pour atteindre cet objectif, dans le contexte très dynamisant des nouveaux locaux dont il dispose.

Les problématiques scientifiques envisagées sont liées au design de nouveaux instruments et à l’évaluation de leur qualité sonore objective, faisant appel à des outils expérimentaux, mais également subjective, faisant appel au jugement du musicien ou de l’auditeur.

Il s’agit donc de concevoir de nouveaux modèles d’instruments de musique à vent par accélération du cycle conception-réalisation-évaluation afin de les proposer dès que possible sur le marché, ce qui pose à la source de nombreux problèmes de recherche fondamentale moins spécifiques et plus nombreux que ceux rencontrés lors de projets collaboratifs ayant déjà pu être menés par les deux partenaires.

Responsable scientifique : Philippe Guillemain, équipe "Sons"

Ce projet est soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche ( 16 LCV2 0007 01)

Articles similaires

Equipe

Thème