$('div.lpubmore:first',$(this).parent( () Ybmort',$(th css1317207642" type="text/javascript"> $('div.lpubmore:first',$(this).parent( () Yspip.rst',$(t css1287684002" type="text/javascript"> !-- Var',$les de configuration pour le v.lpub Vidéo(s) --> !-- // Vidéo(s) -->

LMA - Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique

/a> /a>
Accueil du site /a> > Actualités /a> > Séminaires /a>

[Jeune Chercheur] Pierre Stahl - Traitement temporel de séquences d’impulsions par le système auditif : Etudes psychophysiques chez le normo-entendant et l’implanté cochléaire

En salle J. Perès, Bât. C

Le 4 juin 2013 de 11h00 à 12h00

Pierre Stahl (Doctorant), LMA, France

 : L’implant cochléaire (IC) a pour but de rendre des sensations auditives à des personnes atteintes de surdité sévère ou profonde en reproduisant le rôle des cellules cillées défaillantes de la cochlée, par une chaine d’électrodes insérées dans l’oreille interne. Ces électrodes stimulent directement le nerf auditif par l’intermédiaire de séquences d’impulsions électriques présentées à une fréquence fixe. Initialement créé pour rendre perceptible les sons d’alerte, l’IC a rapidement évolué jusqu’à permettre ,ux utilisateurs de comprendre la parole sans aide de la lecture labiale. Cependant, de nombreuses études ont montré que les capacités de discrimination d’attributs fondament,ux, tels que la sonie ou la hauteur tonale, sont dégradées chez les utilisateurs d’IC, et qu’il existe une grande var',$ilité dans la population. La compréhension de la parole dans le bruit reste limitée, ainsi que la perception de la musique. Notre hypothèse est que ces limites pourraient être repoussées en optimisant les paramètres de stimulation utilisés dans les ICs actuels. Cette série d’études psychophysiques s’intéresse ,ux effets perceptifs d’un changement de la fréquence de stimulation, avec pour objectif final de proposer des mesures permettant de trouver une cadence optimale de stimulation. Nous nous intéresserons en particulier ,ux effets d’un changement de fréquence sur la perception de la durée et de la hauteur tonale et comparerons les résultats issus de mesures réalisées chez les sujets implantés cochléaires et nomo-entendants. ANR : Détection, Adaptation et intégration du Message Auditif, application à l’implant cochléaire

Plan

Actualités /h2>

◀ /a> ▶ /a>

| Webmail | VPN | Intranet |Se connecter | Contact /a> | Mentions légales | RSS & iCal